Top 10 des films à voir quand on est triste – CinéSéries Torrent Gratuit

Uncategorized

Peu importe la raison de notre tristesse, il est parfois impossible de penser à autre chose qu’à ce qui nous attriste. Tâcher de se divertir en famille ou avec les amis est peine perdue puisque le sujet de notre peine nous revient sans cesse à l’esprit, quand il ne s’impose pas dans les conversations.

Que faire alors ? Écouter de la musique ? C’est pire. On dirait que chaque chanson a été écrite pour se jouer de nous et de notre mélancolie. Partir en vadrouille ? Le bonheur des gens semble s’amuser à enfoncer le couteau dans la plaie. Un bon film, y a que ça de vrai ! Mais pas n’importe lequel. Un drame ou un film qui demande de réfléchir est à proscrire. Il en faut un qui vide la tête, qui fait rire, quitte à en revoir un pour lequel on le sait : happy end à la clé. Et généralement, on trouve ça entre comédies et romances. Alors à vos canapés, vos plaids et vos tasses fumantes, voici venir la sélection arbitraire – et non exhaustive – de CinéSéries :

Grease

Sandy et Danny

– Danny ! – Oui c’est mon nom et tu vas l’user. Sandy et Danny

Si la musique ne fonctionne pas, le film musical peut avoir certaines vertus, à commencer par celle de nous donner envie de danser. Et autant le dire de suite, du côté de Grease ça swing ! Sortie en 1978, la célèbre comédie musicale de Randal Kleiser n’a pas pris une ride. On se souvient encore d’Olivia Newton-Jones et de John Travolta dans les rôles mythiques de Sandy Olsson et Danny Zuko. Amoureux d’un été, ils ont la surprise de se retrouver dans le même lycée à la rentrée. Soucieux de ne pas perdre la face devant ses copains de la bande des T-Birds, Danny fait dans la désinvolture. Déconcertée, Sandy intègre les Pink Ladies. Les deux tourtereaux jouent alors au fameux « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis ». Entre bal de promo, football américain, fast-food, drive-in, blousons de cuir et cheveux gominés, on finit tous par se lever pour You’re the one that I want !

La La Land

Mia et Sebastian

– J’ai peut-être pas assez de talent. – Bien sûr que si. – Peut-être pas non. C’est un rêve insensé. – C’est ça le rêve ! C’est à la fois un conflit et un compromis. C’est vraiment très excitant. Mia et Sebastian

Beaucoup plus récent, La La Land (2017). Ou un autre amour en chansons entrainant à souhait ! Damien Chazelle nous emmène ici au cœur de Los Angeles. D’un côté, Mia (Emma Stone), serveuse dans une café qui se fantasme en haut de l’affiche. De l’autre, Sebastian (Ryan Gosling), pianiste dans des clubs miteux qui se rêve en grand nom du jazz. Le destin les rassemble ; coup de foudre. S’ensuivent alors des hauts et des bas, des joies et des peines, des rêves avortés et des doux espoirs, le tout rythmé par la mouvance hollywoodienne. De quoi se soulager du poids qui nous encombre pendant un peu plus de deux heures !

Forrest Gump

Forrest Gump

– La vie c’est comme une boite de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Forrest

Retour en 1994 avec Forrest Gump. Robert Zemeckis nous entrainait alors dans une ode à la simplicité dépourvue de vices, mettant Tom Hanks en vedette. Forrest Gump, on ne le présente plus. Jeune garçon autiste, handicapé mental mais également physique, il demeure un exemple de combativité. Qui n’a pas crié « cours Forrest, cours ! » à un camarade ? Qui ne l’a pas imité ? Laissons-nous porter alors ! Suivons Forrest, dans son étrange épopée, des années 40 à la fin du XXème siècle. Tour à tour champion de football américain, soldat durant la guerre du Vietnam, champion de ping-pong, capitaine de crevettier, marathonien exceptionnel, il est de surcroit un influenceur pour les gens de son époque, stars et quidams conjugués. De quoi rêver en couleurs et enfin croire que la vie mène forcément quelque part !

Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

Amélie Poulain

– C’est l’angoisse du temps qui passe qui nous fait tant parler du temps qu’il fait. Amélie

Dans la lignée de Forrest Gump, un hymne à la pureté et au bel esprit. Et les gentils esprits, ça nous dit ! Le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet (2001) nous raconte l’histoire d’Amélie (Audrey Tautou). Jeune serveuse dans un bar de Montmartre, elle tue le temps en observant les gens et en laissant libre cours à son imagination. Son but ? Faire le bien. Pour ce faire, elle intervient – discrètement – dans l’existence de ceux qu’elle observe. Ses sujets d’étude/objets de bienfaisance sont stupéfiants et sa quête du bonheur jalonnée de surprises. Et ça, ça fait du bien à nos petits cœurs !

The holiday

Graham et Amanda

– Excuse moi, je ne voulais pas t’embrasser deux fois, et surtout pas m’attarder la deuxième ! Amanda

Et si on continuait de choyer nos palpitants ? The Holiday de Nancy Meyers (2006) est tout indiqué pour les faire fondre comme des chamallows sur les braises. C’est l’histoire d’Amanda (Cameron Diaz) et Iris (Kate Winslet), une américaine et une anglaise déçues par la gent masculine qui décident d’échanger leurs logements. Amanda laisse un véritable paradis à Iris quand celle-ci lui confie une maison de campagne au charme certain. Toutes deux s’apprêtent à passer des vacances en toute quiétude quand le mâle va revenir frapper à leur porte respective. Welcome Graham (Jude Law) et Miles (Jack Black) ! Voilà qui devrait faire l’affaire pour retrouver le sourire !

Minuit à Paris

Gil et Inez

– Toi tu es amoureux d’un fantasme. – Moi je suis amoureux de toi. Inez et Gil

Dans le genre guimauve c’est pas mal non plus. Minuit à Paris de Woody Allen (2011) mettant en scène Owen Wilson et Rachel McAdams dans les rôles de Gil et Inez. Une comédie romantique qui raconte l’histoire d’un jeune couple d’américains sur le point de se marier. Tous deux décident de se rendre quelques jours à Paris et la magie de la ville lumière va opérer… Notamment sur le futur époux qui aspire sitôt à casser la routine. Outre les up & down dus aux tribulations du cœur, nous aurons au moins le plaisir de voir Paris éclatant au matin, charmant l’après-midi, envoûtant le soir et magique après minuit !

Julie et Julia

Julia et Julie

– Il faudrait que je me trouve une occupation. – Qu’est-ce que tu aimes vraiment faire ? – Manger. – Tu es très douée pour ça ! – Je suis extrêmement douée. – Il suffit de te regarder. – Je m’épanouis devant toi. Julia et Paul Child

Si grignoter n’est pas recommandé quand ça va mal, voir de la bonne bouffe à la télé n’est pas défendu ! Alors c’est parti pour Julie et Julia de Nora Ephron (2009) qui raconte l’histoire – vraie – de Julia Child (Meryl Streep), laquelle a révolutionné la manière de cuisiner aux États-Unis. Installée à Paris avec son mari en 1948, elle s’est prise de passion pour la cuisine française. Un demi siècle plus tard, Julie Powell (Amy Adams) est à l’aube de ses 30 ans et sent que rien ne lui réussit professionnellement. Elle se lance alors le défi de cuisiner les 524 recettes de Madame Child sur 365 jours. Sa folle expérience est racontée via un blog. Un petit movie empli de bons sentiments et de bons petits plats and we’re feeling better !

Little Miss Sunshine

Les Hoover

– J’aimerais dédier cette danse à mon grand-père, c’est lui qui m’a montré tous ces mouvements. – Oh ! Comme c’est mignon. Et où est ton grand-père en ce moment ? – Dans le coffre de la voiture. Olive et Stan

Et si on se faisait une comédie façon road-movie qui nous invite à la communion familiale, au rêve et au voyage ? Voilà ce que nous proposent Jonathan Dayton et Valerie Faris avec Little Miss Sunshine. On y découvre la famille Hoover. Des parents hauts en couleur et des enfants pas mal non plus dans le genre rêves improbables… A seulement 7 ans, Olive (Abigail Breslin) se projette en reine de beauté quand son frère Dwayne a choisi de sombrer dans le mutisme jusqu’à son entrée à l’Air Force Academy. Leur « petite vie tranquille » est chamboulée quand la fillette est invitée à concourir pour le titre très prisé de Little Miss Sunshine en Californie. Soudée comme jamais, la famille s’entasse dans le break rouillé direction LA. Bien entendu, leur chemin sera semé d’embûches, pour notre plus grand bonheur. Un shot de bonne humeur, idéal pour s’aérer l’esprit !

Good morning England

Le Comte et ses animateurs

– J’ai un petit zob moi en tous cas, mais je m’en contente, comme ça je peux porter des sous-vêtements moins grands. – J’ai rien compris, ça doit être génial mais j’ai rien compris. Kevin et le Compte

Retour en musique avec Good morning England de Richard Curtis (2009) qui signe là un petit bijou ! L’histoire débute sur Carl (Tom Sturridge) qui se voit renvoyé du lycée. Sa mère décide alors de l’envoyer réfléchir à son avenir auprès de Quentin, son parrain (Bill Nighy). Ce dernier dirige Radio Rock, une radio pirate qui émet depuis un bateau en mer du Nord. A son bord, un équipage pour le moins éclectique de DJ rock & roll dirigé par le Comte (Philip Seymour Hoffman). Exubérant à souhait, il est en totale synergie avec les ondes musicales. Entre ses animateurs aux personnalités aussi diverses que variées et les péripéties qui vont jalonner leur vie en mer, on a de quoi se payer une bonne tranche de rigolade !

Intouchables

Philippe et Driss

– Quelle tête elle a ? C’est peut-être un thon ! – Ce n’est pas ça qui m’intéresse. Pour moi, ça passe d’abord par une relation d’esprit à esprit… – Ouais, ben, si ça se trouve, c’est une relation d’esprit à thon ! Philippe et Driss.

En 2011, Eric Toledano et Olivier Nakache nous ont offert de la béatitude en barre avec Intouchables, et nous être béat on adore ça ! Philippe (François Cluzet), un riche aristocrate paraplégique, engage comme aide à domicile Driss (Omar Sy), un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. A première vue tout les oppose. Et pourtant tout va les rapprocher. Entre Vivaldi et Earth Wind and Fire, la belle verve et la blague lourde, les costars et les survets, ils vont s’apprivoiser l’un l’autre, pour au final devenir des amis intouchables. Éclats de rire au programme, voire larmes de joie pour les plus sensibles. Hautement recommandé pour ceux qui en ont trop versé de tristesse !

Bon après vous avez toujours les bonnes vieilles comédies du type Le Père Noël est une ordure, la série des Bronzés, ou encore celle des Visiteurs pour évacuer le rire et avoir la gorge moins serrée !

Et vous, quel film vous remonte le moral à coup sûr ?

Télécharger Top 10 des films à voir quand on est triste – CinéSéries GRATUIT French, Télécharger GRATUIT Top 10 des films à voir quand on est triste – CinéSéries French, Télécharger Top 10 des films à voir quand on est triste – CinéSéries French, voir Top 10 des films à voir quand on est triste – CinéSéries GRATUIT, telecharge Top 10 des films à voir quand on est triste – CinéSéries GRATUIT French, streaming Top 10 des films à voir quand on est triste – CinéSéries GRATUIT

No Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Uncategorized
Télécharger l’amour vache en Blu-ray (test Blu-ray) GRATUIT French

Exclusivement disponible en Blu-ray sur le territoire français, « La Huitième Femme de Barbe Bleu » a récemment débarqué en Blu-Ray. Cette comédie romantique signée Ernst Lubitsch a envahi les salles sombres en 1938, et symbolise le chant du cygne du partenariat entre le réalisateur et Paramount. Librement adapté d’une …

Uncategorized
Télécharger le premier gros choc de Spike Lee – CinéSéries GRATUIT French

CRITIQUE FILM – Ce mercredi 15 août, « Do the Right Thing » a droit à une ressortie au cinéma une semaine avant la sortie « BlackKklansman ». Voici quelques raisons qui devraient vous donner envie de (re)découvrir le premier chef d’oeuvre caniculaire de Spike Lee. Alors que bon nombre de ses derniers films …

Uncategorized
Télécharger Une nouvelle adaptation d’Hansel et Gretel est sur les rails – CinéSéries GRATUIT French

À l’ère des reboots et des remakes, il est difficile de s’étonner en apprenant la nouvelle ! Le conte « Hansel et Gretel », popularisé par les frères Grimm dès les années 1810, est approché pour une énième adaptation cinématographique. Pour le meilleur comme pour le pire, plus rien n’arrête …